Natacha Renaissance

Natacha Renaissance

Tous Gardiens du Temps de notre Vie

sablier rose.jpg

 

Il y a quelques jours je suis passée devant d’une boutique de décoration / mobilier pour la maison et le jardin. Et parmi tous les objets de la vitrine, je suis tombée sur un sablier géant! Rien à voir avec celui de nos cuisines pour réussir la cuisson de nos œufs bio!

Et alors que je restais à l’observer, je me rappelais de manière hypnotique, le passage des grains de sable, ce léger filet qui forme un amas qui grossit petit à petit dans la partie basse tandis que la partie supérieure se vide, inexorablement, de manière concentrique, formant un petit puits au niveau du passage…

 

Une fois écoulé, on peut retourner l’objet à l’infini … Et là… Une chose m’est venue à l’esprit: la plupart du temps on utilise les alarmes de nos téléphones pour définir un intervalle, on ne conceptualise plus du tout le temps de la même manière. Tout est dématérialisé, linéaire... On peut programmer la répétition de l'alarme, mais elle ne tourne pas sur elle-même. Un sablier sert à mesurer, à définir un temps donné, préalablement établi. Il est matérialisé, dense. Et en retournant le sablier, on dispose à nouveau de la même durée. De manière symbolique, le temps n’est pas perdu, ni dispersé, ni gâché, ni envolé… Il reste présent, palpable. La fin devient un nouveau début... Eternel recommencement avec tout ce que cela implique...

 

Qu'est-ce que le temps impliquait pour moi? Voici un petit bout de mon histoire personnelle! Le temps a toujours été une notion importante pour moi. Dans ma « première vie », je l’optimisais au possible. Tout était analysé, millimétré, anticipé. Tout rentrait bien dans des « cases ». Cela me plaisait car mes nombreuses constructions mentales me permettaient de faire en sorte d’avoir le temps de faire toujours plus et du coup, de répondre à mes exigences et à celles de l’entourage.

L'effet pervers est que cela créait de plus en plus de pression, de rigidité, de contrôle, tout cela soulagé voire récompensé par les satisfactions mentales, intellectuelles… Un beau cercle vicieux, avec des mécanismes de dépendance, qui amenuisait jusqu’à les faire disparaître : l’écoute de mes besoins, ma créativité, la possibilité de l’inattendu, du nouveau et m’empêchait tout simplement d’Etre puisque j’étais toujours dans le Faire, parfois récompensé par l’Avoir

Dans ce contexte, à 29 ans, j'ai été confrontée à des événements difficiles, et j’ai dépassé la limite humainement supportable de ce que je m’infligeais à moi-même! Dans cette période de mal-être, des questions que je me posais dans ma petite enfance me sont revenues : « Pourquoi tout cela ? », « Il y a forcément une raison, un sens caché, un but, pourquoi???? »… Et enfant, je pensais que j'avais choisi tout cela, et que j'avais choisi de vivre d'ailleurs des choses compliquées pour un avenir plus agréable. 

 

Après quelques mois de "flottement" j'ai débuté un travail sur moi-même, à travers le développement personnel, l'énergétique, les déconstructions mentales etc… Et tout cela peut prendre beaucoup de temps également n’est-ce pas?! 

Et c’est là où je voulais en venir! J'ai commencé à ce moment-là à employer mon temps différemment. Au fil des années, de mon évolution, il a fini par devenir mon « Espace de liberté » dans lequel ce que je fais est l’expression de mon Etre profond. Je ne le perçois plus comme linéaire, je ne fais plus les choses en fonction de l’heure, des intervalles etc (Hormis, bien entendu pour ce qui est lié à mon enfant). Cela me donne l’impression que le temps se crée au moment je fais les choses, comme si son existence en tant qu'intervalle était la conséquence d'une action.

 

 

Comme c'est une notion subjective, avez-vous constaté des distorsions du temps dans votre vie? Par exemple 15 minutes de file d’attente quand vous êtes pressé peuvent paraître interminables alors qu’un après-midi passé à travailler sur un projet qui tient à cœur passe en un clin d’œil…

Observez d’ailleurs vos ressentis dans ces deux cas, dans l’un vous êtes en colère, sombre, alors que dans l’autre vous êtes regonflé, heureux, lumineux.

 

Il est donc possible de créer de l’énergie à partir du temps et des pensées que nous lui associons.

 

C’est aussi les années qui passent, nos âges, plus je vieillis, plus je me sens heureuse et en Paix. Il n'est pas passé, il s'est incarné dans mes actions, mes réflexions, ma réalité.

 

Ce n’est bien sûr que mon opinion, je crois que rien ne nous échappe, rien ne se perd, tout est nécessaire, comme chaque grain dans le sablier…

 

Et vous? Si vous aviez le temps que feriez-vous pour vous-mêmes, et dans votre vie?

 

Si vous souhaitez être aiguillé, apprendre à mieux vous connaître, ou si cet article résonne en vous, vous pouvez m’adresser un mail à natacha.renaissance@gmail.com . En fonction de vos problématiques et attentes, je vous présenterai une ou plusieurs de mes techniques appropriées.

 

Prenez le temps de prendre soin de vous :) 

 

Natacha

 

sablier chateau.png



31/08/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres